Blog

[ARTISANAT MONASTIQUE]

Retrouver tout l’article du Parisien ici

Dans les espaces dévolus à Plateau urbain, qui a également installé ses bureaux au Village Reille, cohabitent bagagerie solidaire et petits entrepreneurs, artistes designers et musicothérapeutes. Au total 56 porteurs de projets qui donnent au lieu son foisonnement. Les occupants, dont certains étaient déjà dans la « famille » Plateau urbain aux Grands Voisins (XIVe), s’engagent à un petit loyer, de 20 euros le mètre carré pour les bureaux, et surtout à s’investir dans le dispositif collectif.

Marie-Laure, fondatrice de la Wafflette, vient chaque jour fabriquer ses 50 paquets quotidiens de gaufres. LP/Élodie Soulié
Marie-Laure, fondatrice de la Wafflette, vient chaque jour fabriquer ses 50 paquets quotidiens de gaufres. LP/Élodie Soulié  

Marie-Laure s’est par exemple installée en cuisine avec son gaufrier, en pleine production de sa fournée quotidienne de « Wafflettes ». Une recette de famille dont cette pâtissière a décidé de faire un produit exclusif, et désormais son gagne-pain. Des centaines de fines gaufres chaque jour, cinquante sachets, qu’elle vend en circuit court et dans quelques enseignes. « Avant je travaillais dans des labos partagés, mais c’est compliqué, souvent excentré, ici j’ai trouvé le lieu idéal, et proche de chez moi », sourit la pâtissière, fondatrice du collectif « Les Partisanes ».

 

La farine de sarrasin bio …

S comme sarrasin. Avec le déconfinement et l’autorisation des 100 km, nous avons, enfin, pu refaire notre stock de matières premières sourcées. Le moulin de chantemerle propose une farine de sarrasin écrasée sur meule d’une qualité exceptionnelle https://www.facebook.com/MoulinDeChantemerle/

Cette exploitation dispose d’un moulin avec des meules de pierres pour produire des farines biologiques fermières, uniquement avec les céréales produites sur l’exploitation. La mouture sur meules de pierres permet une production de farines avec le goût de la farine fermière d’autrefois. La mouture est plus grossière. L’amidon, moins abîmé, a un index glycémique plus bas et les micronutriments sont mieux préservés.